Cancer du poumon : faut-il réduire la fréquence du dépistage par … – Sciences et Avenir

Sciences et Avenircancer du poumon : faut-il réduire la fréquence du dépistage par …Sciences et AvenirOnt été incluses dans cette analyse toutes les données concernant 26.231 participants à haut risque de cancer du poumon ayant réalisé un dépistage TDM à faible dose au début de l’étude (T0). Parmi ces 26.231 participants, 19.066 avaient présenté un …et plus encore »
Cliquez ici pour acceder à l’article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s